Vivre et s’entrainer en Chine Article 1 Partie 2 :

Vous avez manqué la première partie ? Cliquez ICI pour rattraper votre retard.

Bonjour à tous ! La dernière fois, je vous expliquais que trouver un bon club en Chine n’était pas si facile à cause notamment car le Wushu n’est pas du tout à la mode en Chine et que beaucoup de clubs médiocres sont parsemés ici et là. Aujourd’hui, je continue dans cette 2ème et dernière partie à vous préparer aux autres difficultés que vous allez rencontrer en partant vous entraîner en Chine. Avec tout ça, vous serez armés pour partir souffrir dans l’Empire du milieu !

Deuxièmement, vous risquez d’être victime de «  préjugés » par certains professeurs / clubs (90% de chance que ça vous arrive). En effet, les occidentaux qui viennent en Chine souffrent souvent d’une image d’être des personnes aisées, de niveau médiocre, et peu respectueuses des valeurs et traditions martiales… Et hélas, c’est souvent vrai ! Vous allez donc être confrontés à des professeurs qui sans même vous avoir vu bouger vont vous mettre dans les cours débutants, ou mieux pour eux (car plus lucratif), vous proposer des cours particuliers pour apprendre le Wubuquan… D’autres enseignants vont encore vous annoncer des sommes astronomiques en échange d’entraînements plus ou moins qualitatifs… Bref, encore un obstacle à votre souhait de progresser et d’en ch*** à mort pour acquérir un niveau (même petit) !

Ma toute première salle d'entraînement à Beijing

Ma toute première salle d’entraînement à Beijing

ATTENTION : Pour éviter un maximum ce genre de problèmes, essayez de vous faire conseiller par une personne qui connaît le club / professeur qu’il vous faut. Les relations ou « Guanxi » sont essentielles en Chine. Si vous êtes coopté, vos chances d’obtenir ce que vous voulez pour un prix raisonnable et de progresser seront multipliées par 10 ! Même si vous êtes connecté avec le professeur par l’ami du cousin de la tante de votre oncle, ça change tout ! Il vaut même mieux partir avec le nom d’une personne que vous avez contacté sur Facebook plutôt que tout seul sans contacts préalables. Vous aurez aussi accès à un entraînement beaucoup plus qualitatifs ainsi.

Conseil : Un véritable professeur, quel que soit son niveau, va vous juger physiquement dans un premier temps, sans même que vous ayez à bouger, il verra votre morphologie, votre poids, votre équilibre et votre volonté assez facilement car il est habitué à voir des élèves défiler. Ensuite, il vous demandera de lui montrer ce que vous savez faire (En général, il ne vous dira pas ce qu’il attend et ce sera alors à vous de comprendre). Puis il vous parlera d’argent : Contrairement à la France où c’est un peu tabou, on parle très facilement d’argent et de salaire en Chine … Là n’hésitez pas à négocier, même si le prix annoncé au départ vous convient tout de suite, il est naturel de négocier un prix. Attention toutefois, le Wushu ne se brade pas comme le collier que vous achetez dans la rue. Si vous connaissez d’avance le niveau du professeur, à vous de lui proposer un prix qui respecte son niveau et qui rentre en accord avec le nombre d’entraînements que vous voulez par jours / semaines / mois.

Entraînement Chine 2007 avec Wang Xiaona

Entraînement Chine 2007 avec Wang Xiaona

Maîtres Xia Baihua Wu Bin et Zhang Shan

Maîtres Xia Baihua Wu Bin et Zhang Shan

Notez quand même que les entraînements en Chine sont plus chers (parfois beaucoup) qu’en France. Les cours sont payés au cours, au mois, au semestre, ou à l’année selon votre planning. Mais vous bénéficiez d’une structure d’entraînement et de cours tous les jours. Les prix peuvent varier du simple au triple selon que vous vous entraîniez dans un club de « district » ou avec une équipe Pro … L’un n’est pas mieux que l’autre mais cela dépend de votre niveau de base et de celui que vous souhaitez atteindre.

Quoi qu’il arrive, toute expérience est bonne )

Dans mon prochain post, je vous parlerai du cours que j’ai trouvé dans la petite ville de Huizhou où je travaille. D’ici là, entraînez vous bien, et n’hésitez pas à m’écrire si vous voulez des conseils !

Ghyslain

Publicités

Une réflexion au sujet de « Vivre et s’entrainer en Chine Article 1 Partie 2 : »

  1. Ping : Vivre et s’entraîner en Chine Article 2 Partie 1 : La Recherche de mon Club : | Ecole Bernard Sok

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s