Vivre et s’entraîner en Chine : Les choses sérieuses commencent

Article 3, Partie 1 :

Vous avez, manqué l’article précédent ? Cliquez ICI

Quand j’écris ces lignes, nous sommes le 1er Mars 2016. Beaucoup de choses se sont passées depuis mon premier entraînement test. Je dois d’abord dire que j’ai été super bien accueilli par les autres compétiteurs. Il y a une ambiance vraiment semblable à celle de nos clubs, tout en travaillant très sérieusement. Je me suis vite rapproché de deux élèves en particuliers avec qui on commence à se voir à l’extérieur des entraînements et discutons sur Wechat tous les jours à nous raconter des blagues bien grasses.

Les compétiteurs avant une démonstration au Crown Plaza Hotel :

 

L’entraînement depuis mon premier cours il y a 2 mois à été suivi de manière plus ou moins aléatoire. En effet mon boulot et mon statut de cadre font que je n’ai pas d’horaires et seulement une obligation de résultats. Avec les aléas de travailler entre deux cultures, il m’arrive d’être sur un rythme très cool (fin de la journée à 17h) pendant 15 jours, puis travailler d’un coup de 8h à 22h pendant 15 autres jours du Lundi au dimanche. Autant vous dire que quand je bosse à ce rythme je ne peux pas m’entraîner, ce qui rend le boulot encore plus énervant. Du coup je ne suis pas allé tous les jours à tous les entraînements pendant deux mois.

Cela ne m’a pas empêché de perdre 3kg et d’apprendre correctement le 3ème imposé Changquan avec le prof et son meilleur élève Zheng jingtian, membre de l’équipe de Wushu de l’université des sports de Guangzhou (Canton).

Zheng Jingtian qui s’amuse à Guangzhou :

Concernant le programme fixé par le professeur au début, je n’ai pas encore assez perdu de poids (manque au moins 7kg à perdre) ni réglé tous mes sauts, mais d’après lui, je progresse.

L’entraînement est assez éprouvant mais pas autant que lorsque je m’entraîne avec des équipes professionnelles. Il m’arrive souvent d’avoir à faire tous les sauts 40 fois chacun à chaque entraînement, ou de tenir en équilibre entre 2 chaises pour le gainage, ou d’autres exercices assez fatigants. En parlant d’équipes professionnelles, n’ayant toujours pas reçu mon titre de séjour et mon temps étant pas mal occupé, je n’ai pas encore eu l’opportunité de m’y entraîner les weekends comme je pensais le faire au début. Toutefois le meilleur élève du professeur doit m’introduire dans l’Université des sports de Guangzhou ce qui pourrait être un bon booster.

Mis à part les entraînements quotidiens, notre club est très sollicité pour différentes démonstrations de plus ou moins grande envergure. Mes potes d’entraînement ici font une démonstration par semaine en moyenne ! Et pour le nouvel an nous avons doublé le rythme à raison de 4 démonstrations en 2 semaines (Dans des entreprises et des Hotêls). Le nouvel an chinois n’a rien de comparable avec aucune fête que vous connaissez. Il s’agit de l’évènement le plus important de l’année. D’abord parce que c’est une fête et les chinois en sont très friands, mais surtout car c’est pour beaucoup d’entre eux le seul moment de l’année où ils pourront retrouver leurs femmes, enfants et reste de la famille. Les chinois travaillent souvent dans des régions très éloignées de leur village d’origine et quittent parfois tout un pan de leur famille pour gagner un peu d’argent. Malgré tout, ils n’ont que peu d’argent et ne peuvent donc pas rentrer chez eux plus souvent qu’une fois par an (certains ne rentrent pas pendant plusieurs années). Pendant 2/3 semaines tout s’arrête en Chine. Plus personne ne travaille, tout le monde rentre voir sa famille et on s’envoie des messages de bonne année accompagné d’enveloppes rouges virtuelles sur Wechat toutes les deux heures.

WeChat_1453091208

J’ai eu la chance de faire partie de l’équipe de démonstration pour les 4 prestations réalisées avant le nouvel an. J’aime bien les démos car ça permet de faire des tests avant les compétitions tout en étant moins stressé. Nous nous somme produits sur des scènes de toute sortes, minuscules ou gigantesques, dans des palaces, de grandes entreprises ou en extérieur. Nous avons même fait une démo très dangereuse sous une bonne pluie et un tapis rouge trempé.

Les démonstrations sont aussi une opportunité pour nous de manger et plaisanter tous ensemble, et de souder les liens qui nous unissent grâce à notre passion commune pour le Wushu. On gagne aussi des cadeaux et un peu d’argent sous forme d’enveloppes rouges 红包 (Hongbao)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s